“ Épidermique ” > EXPOSITION pour les portes ouvertes des ateliers de Belleville

“Épidermique” 

Ynfab Bruno  

villa belleville

23, rue ramponeau
75020 Paris

https://www.villabelleville.org/le-lieu/

 

introrganique

 

Sur cette nature morte du XVII, j’observe une pomme, elle est si pleine, son volume si réel et sa peau si lustrée qu’on la croquerait bien à même la peinture. Pourtant, déjà, l’ajout par l’artiste d’une très fine mouche nous rappelle à cette pourriture promise. La matière vivante est par essence condamnée à mourir.

Heureusement nous nous transmettons  de génération en génération des connaissances, des valeurs universelles supérieures qui ainsi nous survivent et ne périssent jamais. C’est notre vanité de le penser. Les statuaires de la Grèce antique ou de l’époque Renaissance, aux proportions d’or représentent l’homme comme mesure de tout, preuve  de son origine divine, d’une grandeur inaliénable.
Pourtant, observons, un derme, un poil, affleurent, la sculpture semble contaminée par la vie, la promesse d’ une putréfaction de notre esprit pur.

Il est un lieu où l’espace et le temps sont abolis.
Sur un réseau social, avec un groupe d’artistes de tous horizons, nous tissons en collaborant, un infini cadavre exquis d’images recyclées, détournées. Simultanément, sur cette même interface, nous communiquons avec des soldats en action, ils postent d’étranges vidéos réalisées par leurs drones télécommandés, on y voit des silhouettes ectoplasmiques transformées en amas mous, informes et immobiles. Un peu de fumée se dégage.

J’en ai la chair de poule, mais est-ce bien réel, ces soldats sont ils déjà morts et leurs avatars leur survivent atteints d’immortalité  numérique, présents et absents au même moment, dans un vide entretenu par des algorithmes sans scrupules  lesquels ne connaissent pas la mort.

 



Les commentaires sont fermés.